Quelques Définitions

La Gestalt-thérapie nous permet de prendre conscience de notre façon d’entrer en relation, la référence n’est pas l’analyse du soi individuel. Elle aborde la personne dans sa globalité et dans son inter-relation au monde qui l’entoure. Elle soutient et réhabilite les ressentis corporels et émotionnels, tout en les liant au rationnel et à la réflexion. La Gestalt nous permet d’explorer notre façon particulière d’être en contact avec autrui et notre environnement.

Elle s’intéresse en premier lieu à « sentir comment » avant d’aller vers le « savoir pourquoi ». Elle favorise la conscience de ce qui se passe en nous dans l’instant présent. Le passé n’est considéré que dans la mesure où c’est du ‘passé –présent’, c’est-à- dire qu’il se manifeste dans la vie actuelle et l’influence.

La Gestalt-thérapie nous permet de développer la conscience de nos fonctionnements, d’accroitre notre capacité à faire des choix et ainsi nous autorise à être plus pleinement nous-mêmes.

La référence à la Systémique permet d’ouvrir le champ d’investigation et d’expérimentation au système, couple ou famille. Plutôt que de chercher ‘qui fait quoi à qui ?’ cette approche va observer la dynamique du système et s’interroger sur ‘que font-ils ensemble ?’

Même en thérapie individuelle cette ‘coloration systémique’ va jouer car le consultant est perçu dans l’ensemble de ses réseaux d’appartenance (couple, famille, réseau social, réseau professionnel…)

La médiation familiale est un processus tiers, de construction ou de reconstruction de liens, axé sur le rétablissement d’un dialogue apaisé, l’autonomie, la liberté et la responsabilité des personnes concernées par des situations de discorde ou de désunion.

Elle concerne toute situation de conflit, de tension ou de rupture de liens dans la famille.